FANDOM


"C’est... grand. Très. Ah... bonne chance?" - Owen Corley

Briefing

Les Scars fabriquent des armes à l'acide pour attaquer les caravanes. Corvus sait désormais où ils fabriquent, et vous demande de mettre un terme à l'opération.

Résumé de la forteresse

Votre mission sera de mettre fin à l'opération de fabrication des armes à l'acide des Scars, pour cela vous devrez neutraliser diverses reliques et trouver la source des oeufs de Skorpions qui se terre dans les profondeurs de la mine.

Localiser l'endroit où les Scars produisent les armes à l'acide

Vous devrez fouiller la zone à la recherche de deux reliques qu'il faudra neutraliser avec des échos.

La première des reliques nécessitera 8 échos pour la neutraliser, vous devrez les récupérer tout en affrontant des Scars et 2 de leurs tourelles mitrailleuses. Les 4 premières échos se trouve dans la partie basse de la zone, proche de la relique les 4 suivantes plus loin en hauteur. Quand vous aurez terminé suivez le chemin pour trouver la deuxième relique.

La deuxième relique nécessitera 12 échos pour la neutraliser, là encore vous aurez à faire à des Scars ainsi que 4 de leurs tourelles (mitrailleuses & missiles). Les échos sont éparpillé tout autour de la zone circulaire. Quand vous aurez déposé les 8 premières échos des renfort Scars apparaîtront jusqu'à ce que vous puissiez libérer les 4 dernières échos. Une fois la relique neutralisé, un coffre apparaîtra pour vous récompenser.

Localiser la source des oeufs

Vous devrez trouver un passage souterrain en fouillant les multiples tunnels jusqu'à trouver les dernières reliques. Une fois repéré vous devrez récupérer les 6 fragments de reliques éparpillés en paire dans les tunnels autour de la salle. A mesure que vous apportez des fragments, de nombreux Scars et Skorpions feront tout pour vous arrêter tout en s'attaquant entre-eux.

Dès que vous aurez ramené tous les fragments, vous devrez faire monter le signal pour tout neutraliser. Tout au long de la montée du signal, des Skorpions essayerons de monter sur la plateforme pour arrêter la progression du signal. Il y aura également quelques petites sphères électriques qui apparaîtront pour brouiller le signal.

Une fois le signal terminé, un coffre apparaîtra pour vous récompenser et vous continuerez votre chemin en explorant les tunnels qui vous mèneront droit à la dernière salle, celle où se trouve la source des oeufs.

Détruire la source des oeufs

Vous arrivez dans une salle circulaire d'où vous ne pourrez partir qu'après avoir vaincu la Reine de la colonie.


Reine de la colonie

Vidéo de la forteresse

Dialogues

  • Faye : "Je te transfère à notre contact chez Corvus."
  • Sev : "Freelancer. Les briefings et toi, ça fait deux, on dirait."
  • Freelancer : "Je préfère apprendre sur le tas."
  • Sev : "Je peux pas t'en vouloir. Moi c'est Sev. Corvus me charge de contrer l'activité des Scars autour de Fort Tarsis."
  • Faye : "Depuis quand Corvus s'intéresse aux Scars"
  • Sev : "Depuis qu'ils attaquent les caravanes de ravitaillement avec des armes à l'acide."
  • Freelancer : "Ouais, c'est une bonne raison."
  • Sev : "C'est ici qu'ils fabriquent l'acide, selon nous."
  • Freelancer : "On sait comment ?"
  • Sev : "C'est à toi de le découvrir. Et d'y mettre un terme."
  • Faye : "Freelancer, je détecte une ... euh, non, deux reliques des Démiurges à proximité."
  • Faye : "Elle sont peut-être mise à contribution par les Scars pour fabriquer leurs armes."
  • Freelancer : "Ça mérite un coup d'oeil."
  • Freelancer : "J'ai trouvé la relique"
  • Faye : "Les Scars lui ont fait quelque chose. Elle est instable."
  • Sev : "Et pour ceux qui ne parlent pas la langue des Démiurges ... Ça veut dire que ça craint, c'est ça ?"
  • Faye : "De toute évidence, oui."
  • Faye : "Freelancer, il va falloir neutraliser cette relique."
  • Faye : "Le niveau d'énergie baisse. Tu es à mi-parcours."
  • Faye : "Relique neutralisée. Excellent travail, Freelancer."
  • Sev : "On dirait que les Scars ont placé ces œufs près de la relique."
  • Freelancer : "Les œufs étaient remplis d'acide."
  • Freelancer : "Ils sont pu utiliser la relique pour en faire des armes."
  • Faye : "Vérifions à la deuxième relique. Ta théorie mérite d'être mise à l'épreuve."
  • Faye : "La relique est droit devant."
  • Freelancer : "Il y a beaucoup plus de monde, ici !"
  • Sev : "Regarde ! Des œufs, partout autour. Ta théorie est valide."
  • Freelancer : "Je m'enverrai des fleurs après m'être occupé de ces Scars."
  • Sev : "Encore des Scars, Freelancer !"
  • Freelancer : "Relique neutralisée. Je pense que ..."
  • Freelancer : "C'était quoi ?"
  • Faye : "Ça venait d'en dessous."
  • Freelancer : "Evidemment"
  • Sev : "Je déteste avoir à dire ça, mais c'est sûrement cette chose qui pond les œufs."
  • Sev : "Si on élimine pas le problème à la source ..."
  • Freelancer : "Les Scars n'auront qu'à revenir pour fabriquer de nouvelles armes."
  • Freelancer : "Faye, trouve-moi un accès menant au sous-sol."
  • Faye : "C'est déjà fait."
  • Faye : "Par là. Cette porte devrait te mener sous terre."
  • Freelancer : "Pourquoi une porte dans une caverne ?"
  • Faye : "Pour empêcher quelque chose de sortir ?"
  • Sev : "Ou d'entrer."
  • Sev : "(Crie de surprise.)"
  • Faye : "C'est toi qui vient de hurler là ?"
  • Freelancer : "(Pousse un petit rire.) Notre agent viril de Corvus n'est pas fan des skorpions, on dirait."
  • Sev : "Quoi ? C'est pas des galapins, quand même ! Personne n'aime ces saletés."
  • Faye : "Le seul moyen de continuer, c'est de passer par une galerie immergée."
  • Sev : "Tu ferais bien de te dépêcher. A ta place, je moisirais pas ici."
  • Faye : "Ouah. C'est presque reposant là-dessous."
  • Sev : "Les skorpions ne savent pas nager, si ?"
  • Freelancer : "T'inquiète, Sev. Je les empêcherai de te sauter dessus."
  • Freelancer : "Ça en fait des œufs."
  • Faye : "Tu connais le proverbe : on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs."
  • Sev : "Une omelette avec ça, très peu pour moi."
  • Sev : "C'est quoi, ça ?"
  • Faye : "Une relique. Sois vigilant, Freelancer. Elle est instable."
  • Freelancer : "Je déteste quand elles font ça !"
  • Sev : "Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ?"
  • Faye : "On récupère les fragments pour neutraliser la relique."
  • Sev : "Lève la tête ! Scars en approche !"
  • Faye : "Mais comment ils sont arrivés jusqu'ici ?"
  • Sev : "Ces charognes adorent creuser."
  • Faye : "C'est presque fini ! Encore une poignée de fragments et c'est bon."
  • Freelancer : "Faye, la porte est encore fermée et il y a des nœuds partout."
  • Faye : "Attends une minute. Elle devrait se débloquer toute seule."
  • Freelancer : "Devrait ?"
  • Faye : "Les relevés d'énergie se stabilisent ... mais ils prennent leur temps."
  • Faye : "Reste au centre. Toute interférence fera regrimper l'énergie en flèche."
  • Faye : "Freelancer, reste sur la plateforme."
  • Sev : "Notre nouvelle amie n'a pas eu l'air d'apprécier."
  • Freelancer : "Dommage pour elle, j'ai à peine commencé."
  • Faye : "C'est bien calme, d'un coup ..."
  • Sev : "Ça m'étonnerai que ça dure."
  • Freelancer : "On n'y voit rien, là-dedans."
  • Faye : "Lance une fusée éclairante, ça t'aidera."
  • Sev : "Vous les freelancers, vous avez des outils pour tout."
  • Sev : "Oh... c'est pas bon àa."
  • Faye : "N'oublie pas, ce n'est qu'un skorpion. En un peu plus gros, quoi."
  • Sev : "Beaucoup plus gros."
  • Freelancer : "Merci pour le soutien moral."
  • Sev : "C'est une faute professionnelle, si je coupe le connecteur ?"
  • Faye : "Une très grosse faute."
  • Sev : "Bordel."
  • Freelancer : "La prochaine fois, j'espère que les bestioles géantes seront signalées dans le briefing !"
  • Sev : "Pour ça, il faudrait encore que tu te pointes au briefing !"
  • Faye : "Même la façon dont elle est morte c'était... perturbant."
  • Sev : "Je me demande combien il va me falloir de bières, pour oublier ce truc."
  • Freelancer : "Je dirais environ huit."
  • Faye : "Une pour chaque patte de la reine."
  • Sev : "Assez parlé de skorpions, je vous en supplie."
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .